Le contrat de mariage islamique

Le mariage islamique est un contrat de droit privé, ce n'est pas un sacrement religieux même si la conclusion du contrat est accompagner de la récitation de la Fatiha. S'agissant d'un contrat s'inscrivant dans le cadre des contrats généraux, la doctrine classique reconnaît que l'épouse, en qualité de cocontractant à la possibilité de mentionner dans le contrat de mariage toutes les dispositions qu'elle estime nécessaires. De ces dispositions, il résulte que la femme peut exiger de pas être empêcher de continuer à ÉTUDIER, de pouvoir travailler, de résider dans son pays où chez elle. Elle peut faire ajouter qu'elle n'accepte pas que son mari épouse une deuxième femme. En outre il n'est pas possible pour homme de marier une femme qu'il à sous sa tutelle ( le nombre d'hommes qui épousent leurs filles adoptives) le consentement est une obligation majeure, comme tout contrat le mariage est un accord de volonté, les parents ne peuvent pas imposer leurs choix à leurs filles. Le mariage sans consentement mutuel est invalide! Le nombre de mariages forcés chez les peuls, où on ne demande pas l'avis de la fille! De même qu'il est préconisé que les futurs mariés se rencontrent afin que leur consentement soit réel et fondé sur des SENTMENTS: un Hadith Abou Daoud et al Tirmidi, dit à ce propos "regarde-la c'est plus approprié pour qu'il y ait entre vous affinités et harmonie" ( qd certains disent que c haram de regarder une fille qui n'est pas ta femme) et bien sûr le fameux mahr troisième condition pour que le mariage soit valide. Checkez vos mariages maintenant!

reff: Zeina el Tibi L'islam et la femme.

Retour à l'accueil